Grand stade de Lille.

Libération.fr

Damien Castelain (photo), le président (sans étiquette) de la Métropole européenne de Lille (MEL), a été mis en examen mercredi pour favoritisme et trafic d’influence passif, dans l’affaire de la construction du grand stade de Lille. La justice lui reproche d’avoir accepté un voyage tous frais payés en Hongrie, en compagnie de Jean-Luc Vergin, directeur régional d’Eiffage, à l’été 2010. La victoire d’Eiffage, à la proposition bien plus coûteuse que celle de Norpac-Bouygues, arrivé deuxième, avait été une surprise. Photo AFP

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Pêche Dans l’Ouest, des dauphins tués en masse
En Guyane, pénurie et exaspération
A Angers, le procès d’une nuit de rage identitaire
Droit de réponse de Mme Paterlini-Bréchot
Fermeture de Fessenheim : EDF obtient un report et atomise la promesse de Hollande

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages