Les fils de Mireille Knoll "soulagés" après la condamnation à perpétuité du meurtrier de leur mère

·2 min de lecture
Allan et Daniel Knoll, les deux fils Mireille Knoll le 10 novembre 2021 sur BFMTV. - BFMTV
Allan et Daniel Knoll, les deux fils Mireille Knoll le 10 novembre 2021 sur BFMTV. - BFMTV

876450610001_6281353109001

Un verdict qu'ils accueillent "avec un grand soulagement". Daniel et Allan Knoll sortent de deux semaines de procès, deux semaines où a été retracé le meurtre antisémite de leur mère Mireille Knoll ainsi que le parcours des deux condamnés: Yacine Mihoub et Alex Carrimbacus.

"Nous attendions cette décision, nous l'espérions et les juges, et les jurés, après de longues délibérations, ont donné satisfaction à notre demande", déclare sur notre plateau l'un des fils de l'octogénaire de confession juive tuée en 2018. "Ils ont condamné le monstre qui a tué notre mère de onze coups couteau au cri d''Allahou Akbar' et qui l'a ensuite brûlée sur son lit"

Yacine Mihoub "un fieffé menteur"

Yacine Mihoub, principal suspect, a été condamné ce mercredi par la cours d'assises de Paris à la prison à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans pour le meurtre de Mireille Knoll. La cour a notamment estimé que les faits s'étaient inscrits dans un "contexte global antisémite".

Toujours selon la cour, "le caractère crapuleux a été alimenté par une haine en raison de l'appartenance" de la victime à la "religion juive" et par des "préjugés" de Yacine Mihoub et des "croyances que des richesses puissent être dissimulées" dans le logement social de Mireille Knoll.

"Cela a été remis en cause presque tout le temps par les avocats adverses", explique Daniel Knoll sur BFMTV. "On est soulagés (parce) que finalement tout le monde a bien cerné ce (Yacine) Mihoub, qui est un fieffé menteur, un gars qui aime bien manipuler les gens. Il n'a pas réussi cette fois-ci".

"Ils l'ont tuée à deux"

Tout au long du procès, les deux prévenus se sont rejeté la faute. Yacine Mihoub, s'il avait reconnu l'incendie de l'appartement de Mireill Knoll, avait démenti avoir tué l'octogénaire.

"Ce type, c'est une honte et une plaie pour la société", a poursuivi Daniel Knoll.

Alex Carrimbacus a pour sa part été condamné à 15 ans de prison, assortis d'une peine de sûreté de deux tiers pour le vol de la victime. Si le caractère antisémite a aussi été retenu contre lui, il n'a pas été condamné pour le meurtre de Mireill Knoll, ce que regrette Allan Knoll: "il faut bien que quelqu'un tienne le corps pendant que l'autre poignarde ma mère", déduit-il, ému.

"Pour moi, la justice est passée, mais pour moi ils étaient deux et ils l'ont tuée à deux", poursuit-il sur notre antenne. "Maintenant, la justice a décidé que c'était simplement un assassin."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles