Le grand retour de la charentaise "made in France", icône nationale du confort domestique, fabriquée avec la technique du cousu-retourné

France 2
·1 min de lecture

Christian est installé devant une machine à coudre industrielle sauvée de la casse pour assembler la semelle en feutre avec ce qui va devenir le chausson : "J’attrape des tiges, le dessus de la pantoufle et je la mets à l’envers, parce que la particularité de ce principe est de monter à l’envers. C’est pour ça qu’on l’appelle le cousu-retourné", explique-t-il au magazine "13h15 le samedi" (replay). Grâce à l’expérience de ses vingt ans de métier, il fait partie de la petite équipe de l’Atelier charentaises, cofondé par Olivier Rondinaud et Michel Violleau à La Rochefoucauld, dans le département de la Charente.

Les deux entrepreneurs ont sauvé le matériel de La manufacture charentaise, placée en 2019 en liquidation judiciaire, laissant sur le carreau une centaine d’employés. Sans eux, ce chausson typiquement français risquait de n’être plus produit sur sa terre d’origine. Christian travaille à éloigner cette perspective : "Là, je suis en train de poser la première de propreté qu’on appelle la 'douillette' parce que c’est de la laine posée sur mousse qui permet d’avoir un confort… douillet, détaille-t-il. On dit patrimoine charentais, mais c’est le patrimoine français. La plupart du temps, le Français est représenté avec le béret, le pain… et les pantoufles."

"Les 'produits qualitatifs' sont demandés aujourd'hui"

La charentaise a vu le jour au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi