Le plus grand organisme vivant sur Terre est en train de s'affaiblir

C'est en Utah, aux États-Unis, que se trouve une famille de clones aux dimensions hors normes : la forêt Pando, composée uniquement d'arbres aspens (aussi appelés trembles) s'étale sur 43 hectares, rien d'anormal à première vue. Excepté qu'il s'agit d'un seul et même organisme, et jusqu'à preuve du contraire, le plus grand organisme vivant sur Terre. Cet organisme est composé de 40.000 arbres tous connectés les uns aux autres, voilà pourquoi on l'appelle « une forêt d'un seul arbre » (one tree forest en anglais).

Cette forêt possède un seul système de racines reliant tous les arbres, et ceux-ci ont eu une génétique complètement identique. On retrouve ce type de forêts de clones dans de nombreux endroits du grand ouest américain, mais celui de l'Utah est le plus grand répertorié à ce jour. Il s'agit donc d'un seul individu, avec un système de racines auxquels sont rattachés des clones : un peu comme les branches se trouvant sur un même arbre, toutefois, dans ce cas, il s'agit d'autres arbres.

Il a été découvert dans les années 1970 et ce sont des tests génétiques qui ont permis de conclure qu'il s'agissait en fait d'un seul et même arbre démultiplié par milliers. Si chaque aspen est capable de vivre une centaine d'année, l'âge de son système de racines est estimé à environ 10.000 ans, si ce n'est 80.000 ans selon certaines études : cela signifie que le même arbre se démultiplie depuis au moins 10.000 ans sur cette zone.

L'arbre a besoin de prédateurs pour se régénérer

Mais des chercheurs de l'Université d'Utah ont constaté des signes d'affaiblissement de l'organisme : celui-ci ne se renouvèle plus et commence à se détériorer à cause des...

> Lire la suite sur Futura