Le grand oral des candidats sur France 2 bouleversé par l'attaque des Champs-Élysées

Geoffroy Clavel
Le grand oral des candidats sur France2 percuté par l'attaque contre des policiers

PRESIDENTIELLE 2017 - A trois jours du premier tour, le dernier grand rendez-vous télévisuel des onze candidats sur France2 a été bousculé par l'annonce d'une attaque ayant tué un policier sur les Champs-Elysées.

Peu après 21h, alors que Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, François Asselineau ou encore Benoît Hamon étaient déjà passés dans cette dernière émission politique avant le scrutin de ce dimanche, les premières rumeurs de coups de feu sur la célèbre avenue apparaissaient sur les réseaux sociaux.

Informés par leurs équipes, les journalistes David Pujadas et Léa Salamé ont continué d'interroger les candidats en tenant les téléspectateurs informés en direct des circonstances encore floues des conditions des tirs qui ont tué un policier et blessé un autre. L'annonce d'un second mort parmi les forces de police, démentie depuis, a été évoquée à l'antenne.

Premières réactions

Peu après 22h, Emmanuel Macron a été le premier à réagir à l'antenne. "Cette menace, cet impondérable, fait partie du quotidien des prochaines années. Je veux témoigner toute ma solidarité à l'égard de nos forces de police et plus largement nos forces de l'ordre. Et je veux avoir une pensée pour la famille de la victime", a-t-il dit.


Les autres candidats, soit déjà passés ou en attente, ont réagi sur les réseaux sociaux, alors que le Premier ministre Bernard Cazeneuve se rendait à l'Elysée retrouver le président Hollande.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages