"Il y a un grand manque" : Nathalie Marquay évoque avec émotion la disparition de Jean-Pierre Pernaut

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Abaca
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Voilà plus de trois mois que Jean-Pierre Pernaut nous a quittés. Une absence qui pèse beaucoup sur sa veuve Nathalie Marquay. A l’occasion de la reprise de la pièce "Les Tontons farceurs", dans laquelle elle joue avec Philippe Chevallier notamment, l’ancienne Miss France s’est livrée à nos confrères du Parisien. Elle explique que si elle a accepté de remonter sur les planches, c’est notamment pour rendre hommage à l’ancien journaliste de TF1. "Il adorait le théâtre. Il disait que c’était magique : il n’y a pas de caméra, c’est sans filet. J’avais annulé quelques dates quand il était à l’hôpital. À chaque fois, il m’engueulait. Il me disait : 'C’est tellement glauque ici, ça m’embête que tu restes près de moi'. Moi je ne voulais pas le quitter", a-t-elle raconté en préambule. "Le samedi après l’enterrement, je suis allée jouer pour lui. Ça a été violent mais je sais qu’il aurait été très fier. Tant que j’étais dans mon rôle, ça allait. Je pensais à autre chose. Mais quand ça a été fini, je me suis effondrée sur scène", a révélé Nathalie Marquay.

À lire également

“Tu nous manques tellement” : deux mois après la mort de Jean-Pierre Pernaut, sa veuve est inconsolable...

<... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles