"Le grand méchant flou" : guerre des mots entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin

·1 min de lecture

La discussion générale sur le projet de loi « séparatisme » a tourné au pugilat. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Marine Le Pen, la députée RN du Pas-de-Calais, se sont en effet écharpés dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, ce mercredi 3 février. Une altercation de taille que nos confrères du Figaro ont rapportée, ce même jour. Pour la candidate à l’élection présidentielle 2022, “ce projet de loi est une occasion loupée”. Le locataire de la place Beauvau, particulièrement irrité selon le journal, a alors égratigné les élus Rassemblement national : “On pensait que vous étiez dans un monde de construction”, a-t-il déclaré. Avant d'asséner : “En fait, vous restez fidèles au débat de l’entre-deux-tours où l'on a vu la compétence manifeste de votre présidente. C'était plus le grand méchant flou que le grand méchant loup.”

Sur sa lancée, Gérald Darmanin aurait accusé le Rassemblement national de ne pas joindre les actes aux paroles contre l’islamisme. “Parce qu'en vérité, vous vivez des problèmes et vous ne souhaitez pas les résoudre”, a-t-il asséné. Des mots tranchants que Marine Le Pen n’a cependant pas entendus. La présidente du RN - à la tête du parti depuis dix ans - avait en effet quitté l’hémicycle quelques instants plus tôt après avoir utilisé ses cinq minutes de parole réglementaires. La fille de Jean-Marie Le Pen en avait profité pour pointer du doigt “les changements de nom successifs” de ce projet, synonymes, selon elle, de leurs “reculades politiques”. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jill Biden, First Lady et... toujours professeure : la Brigitte Macron des États-Unis
"Égout néfaste" : Jean-Luc Mélenchon méprise des journalistes
VIDÉO - Richard Berry accusé d'inceste : "On est dans des temps malsains"
« Elle avalait son bol de crapauds tous les matins » : Marine Le Pen revient de loin
François Asselineau en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour harcèlement sexuel