Couronnement de Charles III: comment le trône fait peau neuve avant le grand jour

Le trône du roi Edward, qui servira au couronnement de Charles III. - Darkmaterial - Wikimedia - CC
Le trône du roi Edward, qui servira au couronnement de Charles III. - Darkmaterial - Wikimedia - CC

Henry VIII, Victoria et Elizabeth II y ont posé leur royal séant. Le roi Charles y prendra place à son tour, le jour de son couronnement, le 6 mai prochain. En attendant, le trône historique du couronnement a besoin d'un gros rafraîchissement.

Car ce vénérable trône en chêne, créé aux alentours de 1300 sur ordre d'Edward 1er (qui a régné de 1272 à 1307), a bien souffert en plus de 700 ans. Il est notamment couvert de graffitis, laissé par des écoliers de Westminster au XVIIIe et XIXe siècles, rapporte ainsi Skynews. Gravé comme un vulgaire bureau d'école, le trône a par exemple été marqué par un certain P. Abbott, qui se vante d'y avoir passé la nuit du "5 au 6 juillet 1800".

Attentat à la bombe et graffitis

Mais le royal siège a subi d'autres avanies. Un petit morceau a ainsi été emporté en souvenir par un visiteur indélicat, et un coin a été arraché lors d'un attentat à la bombe en 1914 organisé par des suffragettes, précise encore Skynews. En plus d'avoir été dégradé, le siège a subi des ans l'irréparable outrage. Il a servi au couronnement de tous les rois d'Angleterre, depuis le XIVe siècle

"La chaise du couronnement est extrêmement fragile, précise Krista Blessley, la conservatrice des peintures de l'Abbaye de Westminster. Elle a une structure complexe de couches, ce qui signifie que les couches de dorure s'écaillent souvent. Une grande partie de mon travail en ce moment, consiste donc à recoller ces couches de dorures et à m'assurer que la chaise est parfaite pour le couronnement".

La "pierre du destin" réintégrée au trône

Cette pièce "unique", est "le plus ancien meuble encore utilisé dans son usage d'origine", précise-t-elle auprès de BBC News. Cela fait déjà quatre mois que la conservatrice travaille à la restauration du siège.

Le trône a été conçu pour receler la Stone of scone (pierre du destin), qui est aujourd'hui conservée à Edimbourg et y sera réintégrée pour le couronnement.

La cérémonie du couronnement, qui a peu changé depuis mille ans, est ponctuée de rites, comme l'onction du souverain ou la procession. Le roi Charles III a cependant indiqué vouloir un couronnement certes ancré dans les traditions, mais aussi tourné vers l'avenir.

Article original publié sur BFMTV.com