"Le grand concours" : Arthur récupère l'animation du jeu après le départ d'Alessandra Sublet

Fin du suspense. Arthur succède à Alessandra Sublet à la tête du "Grand concours". Dans une interview accordée au "Parisien", l'animateur officialise son arrivée à la tête du quiz de TF1 lancé par Carole Rousseau en 2002 et dont il est le producteur avec sa société Starling.

"La chaîne m'a proposé de le faire"

"Alessandra Sublet a décidé de prendre un peu de recul sur l'animation télé. Et dans nos réflexions, la chaîne m'a proposé de le faire. Je serai donc le premier homme aux commandes, et ça m'amuse de le faire", a expliqué le présentateur de TF1, qui débarque à la tête du programme avec de "nouveaux visages" dans son sillage. "Nous tournons début juillet, avec notamment Arnaud Ducret, Franck Dubosc... Les émissions vont évoluer légèrement, se recentrer autour de thématiques, mais en gardant évidemment les fondamentaux".

Arthur assure, par ailleurs, qu'il a été "compliqué de trouver un animateur en réalité". "Il faut quelqu'un qui soit dans l'humour, mais qui ait aussi de l'autorité, car il faut gérer la trentaine d'invités présents sur le plateau", estime le quinquagénaire qui importe ce vendredi 17 juin "Visual Suspect", l'adaptation d'un jeu issu d'un programme de l'animateur britannique James Corden.

"C'est une séquence qui dure cinq minutes chez eux, et que nous avons transformée en prime time avec eux (...) On se moque un peu des émissions où il faut deviner les personnalités qui...

Lire la suite


À lire aussi

Après son départ de Canal+, Laurie Delhostal rejoint Eurosport pour les JO
Pascal Praud demande le départ de Guillaume Meurice de France Inter après une blague sur les forces de l'ordre
"Together, tous avec moi" : Après son flop sur M6, le jeu musical revient ce soir sur W9

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles