Le Grand Bombardement tardif remis en cause

·2 min de lecture

La Lune résulte d’une gigantesque collision entre un corps planétaire et la jeune Terre encore en formation. Cette principale phase de formation initiale a été suivie d’une phase d’accrétion dite tardive, durant laquelle la Terre, la Lune, mais également les autres planètes du Système solaire, ont été bombardées par de nombreux astéroïdes. Cependant, on en sait peu sur l’origine et la composition du matériel ayant impacté la Terre et son satellite durant cette période. Ces données sont pourtant cruciales pour comprendre la dynamique des dernières phases de la croissance planétaire et notamment l’apparition de l’eau sur Terre et, de là, le développement de la vie.

Le Grand Bombardement tardif, un événement cataclysmique débattu

L’idée la plus répandue est que cette accrétion tardive aurait été dominée par des astéroïdes originaires de l’extérieur du Système solaire, riches en eau et en carbone, ce qui aurait permis la formation d’eau liquide à la surface de la Terre. Cependant, l’origine de ces astéroïdes est largement débattue, ainsi que leur teneur en éléments volatils.

Cette phase d’accrétion tardive comprend une période particulière connue sous le nom de Grand Bombardement tardif, considéré comme un événement cataclysmique ayant eu lieu il y a 3,9 milliards d’années. Cet âge a été déduit de l’étude des roches lunaires rapportées par les missions Apollo et provenant de cratères d’impact. Le Grand Bombardement tardif aurait été ainsi associé à une augmentation brève et soudaine des impacts météoritiques, conduisant à la formation de la majorité des bassins d’impact sur la Lune, 500 millions d’années après sa formation.

Cependant, cette théorie cataclysmique fait débat. Certains scientifiques pensent en effet que le Grand Bombardement tardif ne serait que le reflet d’une phase de bombardement météoritique sur le déclin, survenu durant les derniers stades de la formation de la Terre et de la Lune. L’idée que les cratères lunaires soient majoritairement tous âgés de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles