Grammy Awards : les femmes ont triomphé

La cérémonie des Grammy Awards, aux États-Unis, qui s'est tenue dimanche 14 mars, a récompensé Beyoncé pour la 28e fois de sa carrière. Un record pour une artiste féminie. "En tant qu'artiste, je crois que mon travail est un reflet de notre époque, ça a été une période très difficile. Je voudrais encourager et célébrer toutes les reines et les rois noirs qui continuent de m'insipirer et d'inspirer le monde entier", a déclaré l'artiste, émue. Beyoncé est devenue au fil des années une icône pour la communauté Afro-Américaine. Tout un symbole dans cette cérémonie marquée par la pandémie et le mouvement Black Lives Matter. La musique se conjugue au féminin "I can't breathe" de H.E.R, sacrée meilleure chanson de l'année, est aussi un hymne militant. Lionel Ritchie a fait une apparition sur scène. Taylor Swift a quant a elle obtenu le prix du meilleur album pour la troisième année d'affilée, un record pour une chanteuse. Aux États-Unis, le présent de la musique se conjugue au féminin.