Le Grêlé : la stupeur des habitants de la ville du tueur en série

·1 min de lecture

Un bon père de famille, un gentil grand père... C'était l'image que donnait François Verove, 59 ans, un 'Monsieur Tout-le-monde'. Jusqu'au jour où les enquêteurs découvrent, grâce à l'ADN, qu'il avait été un tueur et un violeur en série. Les gens qui l'ont connu n'en reviennent pas. Il était celui qu'on avait surnommé 'le Grêlé' à cause de sa peau acnéique. François Vérove s'est suicidé ce mercredi en laissant une lettre d'aveux. Europe 1 s'est rendu à Prades-le-lez (Hérault), où il avait été même conseiller municipal, sans éveiller un soupçon quelconque. 

"Ça fait froid dans le dos"

Dans la petite commune de Prades-les-lez, c'est la stupéfaction depuis ce jeudi. Car François Vérove vivait une vie paisible en famille depuis 2013. Il figurait même sur la liste de l'ancien maire. L'élu était venu le chercher en 2014, car il était policier, plutôt à droite et qu'il voulait constituer une liste représentant tous les courants politiques.

François Vérove était devenu conseiller municipal en 2019. Aujourd'hui, Jean-Marc Lussert, l'ancien maire, est sous le choc, lui qui n'avait même pas remarqué son visage grêlé. "Je me suis demandé pourquoi je m'en étais jamais aperçu de ses traces d'acné... En réalité, il avait la barbe en permanence. Je suis tombé des nues. Ça fait un peu froid dans le dos", raconte-t-il.

Un homme "discret, sympathique..."

Depuis quelques jours, l'ancien maire ne cesse de se poser des questions, partagé entre la sidération et la vie d'apparence rangée du tueur en s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles