Les grévistes de la SNCF et de la RATP auront-ils un salaire en janvier?

1 / 2

Les grévistes de la SNCF et de la RATP auront-ils un salaire en janvier?

Après plus de 40 jours de grève contre la réforme des retraites, l'inquiétude des salariés qui ont suivi le mouvement s'accroît. En janvier, leur salaire risque d'être amputé des jours de grèves. Pour certains, la rémunération risque d'être nulle. 

En effet, c'est sur le mois de janvier que le salaire des grévistes sera réellement affecté par la grève. Les salaires sont figés le 10 du mois et les variations sont répercutées sur le mois suivant. En décembre, l'impact de la grève sur les salaires de décembre a été minime. Mais ce ne sera pas le cas en janvier. "Ça va faire mal", a même reconnu Didier Mathis, secrétaire général de l'Unsa Ferroviaire. 

S'il n'est pas possible de payer les jours de grève (Article L2512-5 du code du travail), comme certains le laissent entendre, un aménagement a été créé après la grève de 1995 pour ne pas mettre les salariés et leur famille dans des situations financières délicates. Ces règles, qui ont été inscrites au Journal Officiel en 1996 proposent "aux agents de compenser quelques jours d'absence par des jours de congé, ou par l'étalement des retenues".

Pas d'étalement à la RATP et à la SNCF

En effet, à la SNCF, la situation est tendue, comme nous l'a dévoilée Didier Mathis, secrétaire général de l'Unsa Ferroviaire. "La direction ne veut rien savoir sur l'étalement, elle va nous faire payer cash les jours de grève", nous a-t-il indiqué. "L'entreprise a la pression du gouvernement...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi