Grèves, manifestations: en Iran, le mouvement rend hommage à la contestation de 2019

AP - Vahid Salemi

Des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux en vue d'organiser trois jours de grève et de manifestations pour le troisième anniversaire de la répression du mouvement de contestation de novembre 2019, qui avait fait des centaines se morts.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Selon les vidéos partagées sur les réseaux sociaux, des manifestations se sont déroulées dans plusieurs quartiers de Téhéran, mais aussi dans l'enceinte des universités, avec des slogans « mort au dictateur » ou encore des slogans contre les religieux ou les bassidjis, les fameux miliciens islamistes.

Des commerçants du Grand Bazar de Téhéran se sont également mis en grève, tout comme certains magasins à travers la capitale, mais aussi en province.

Mais les médias officiels ont affirmé que les commerçants du Grand Bazar de Téhéran ont fermé les magasins par peur des casseurs et sous la menace de manifestants.

Dans plusieurs quartiers de la capitale, les manifestants ont bloqué la circulation en mettant le feu aux poubelles ou avec des barrières.

Des vidéos de bazars des villes de province ont également été diffusées par les médias officiels, montrant une activité normale. Mais sur les réseaux sociaux, on peut voire de nombreux magasins fermés en province. Une véritable guerre d'images entre les partisans et les opposants du régime.

Ces manifestations devraient se poursuivre mercredi et jeudi, alors que la bande passante de l'Internet a été largement réduite par le pouvoir, comme à chaque fois qu'il y a des manifestations.


Lire la suite sur RFI