Publicité

Grèves : la CGT coupe le courant du Stade de France et au chantier du village olympique

En début de d’après-midi, ce jeudi, Sébastien Ménesplier, secrétaire général de la CGT Énergie, a annoncé devant la presse qu’une action « a privé d’énergie le village olympique, le quartier au niveau zone commerciale, des data centers et aussi le Stade de France », à Saint-Denis.

Et d’ajouter : « Face à un gouvernement droit dans ses bottes, nous sommes nous aussi droits dans nos bottes [...] J’en appelle à la responsabilité du gouvernement et du président de la République : retirez votre réforme et les électriciens et les gaziers reprendront le travail pour le service public et l'intérêt général », deux jours après la sixième journée de mobilisation contre la réforme des retraites.

À lire aussi Grève contre la réforme des retraites : le gouvernement condamne « les coupures volontaires de courant »

Environ 300 agents étaient présents pour cette action, dont certains, cagoulés, ont allumé des fumigènes pour mettre à l’abri des regards et des objectifs des caméras ceux qui ont coupé le courant.

Des actions dans toute la France

Selon Sébastien Ménesplier, cette action était « un rendez-vous important pour la journée de 'sobriété énergétique' qu’on a organisée partout dans le pays ». En effet, des coupures ciblées ont touché des plateformes logistiques, des centres commerciaux, des industriels, ou encore des dépendances de politiques, à l’image de Gérard Larcher ce mercredi.

Une situation que le président du Sénat a qualifié d’« inacceptable » : « La conséquence ...


Lire la suite sur LeJDD