Grèves du 19 janvier : entre 70 et 100 % de grévistes dans les raffineries TotalEnergies

© Loïc Venance/AFP

Le mouvement de grève contre la réforme des retraites était suivi par 70 à 100 % de grévistes dans la plupart des raffineries du groupe TotalEnergies, a indiqué jeudi matin la CGT du groupe. Selon un premier point de la CGT, il y avait 100 % de grévistes dans les équipes du matin pour la bio-raffinerie de La Mède, le dépôt de carburant de Flandres, près de Dunkerque, et l’usine pétrochimique de Carling, en Moselle. La raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) connaissait 95 % de grévistes et celle de Normandie 80 %, alors que les équipes de la raffinerie de Feyzin, dans le Rhône étaient en grève à plus de 70 %, selon Éric Sellini, coordinateur national de la CGT pour TotalEnergies.

Par ailleurs, le syndicaliste a indiqué que, « partout, les expéditions ont été suspendues ». « Rien ne rentre ni ne sort » de ces installations, a-t-il encore assuré.

Les raffineurs d’Esso-ExxonMobil également en grève

« C’est un mouvement qui est bien suivi, ça donne de l’élan, de la force et du courage pour la suite », a déclaré à l’AFP Benjamin Tange, responsable syndical CGT au dépôt de Flandres, avant d’aller défiler contre la réforme des retraites à Dunkerque. La mobilisation du personnel de jour, c’est-à-dire toutes les fonctions support et administratives, « s’annonce importante aussi », selon lui.

Du côté d'Esso-ExxonMobil, la raffinerie de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône connaissait également 100 % de grévistes parmi les équipes du matin, alors qu’il n’y avait pas de grévistes ...


Lire la suite sur LeJDD