Grève aux urgences : on vous détaille l'essentiel des mesures annoncées par Agnès Buzyn

franceinfo avec AFP

Six mois après le début de la grève dans les urgences hospitalières, la ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn a promis, lundi 9 septembre, de consacrer "plus de 750 millions d'euros" entre 2019 et 2022 pour la "refondation des services d'urgences".

Cette somme, qui ne s'ajoutera pas au budget déjà prévu pour les dépenses de santé mais sera puisée dans des crédits existants, servira à financer diverses mesures visant à désengorger les urgences en s'appuyant davantage sur la médecine de ville et en accélérant les prises en charge.

Pour ce faire, douze mesures ont été présentées par la ministre aux représentants des personnels et dirigeants hospitaliers, ainsi qu'aux syndicats de médecins libéraux et au collectif Inter-Urgences, à l'origine de la grève. Franceinfo vous dévoile les principales.

La création d'un "service d'accès aux soins" (SAS)

La création d'un "service d'accès aux soins" (SAS) est la principale des douze mesures présentées par la ministre. Mis en place sur tout le territoire, le SAS permettra, selon la ministre, de répondre "à toute heure à la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi