Grève dans les transports : comment les VTC vont profiter de la situation

1 / 2

Grève dans les transports: pourquoi les tarifs des VTC vont exploser

Pour convaincre les VTC de ne pas rester chez eux pendant la grève, Uber comme les autres plateformes vont se montrer bien plus généreux qu'en temps normal. Le prix des courses pourrait être multiplié par trois. Et certains leur promettent bonus, primes et baisse de commission. Pour les clients, la facture sera donc forcément plus salée.

Pendant la grève, les déplacements en VTC vont coûter plus cher aux clients. Les plateformes de mise en relation avec les chauffeurs utilisent en effet des algorithmes qui établissent le prix des courses en temps réel en fonction de l'offre et de la demande. S'il y a bien plus de clients qui se connectent sur une appli pour demander une course que de chauffeurs disponibles, le prix qui leur est proposé s'envole.

Or ce 5 décembre, la demande sera très forte. Les chauffeurs qui travaillent rarement avec une seule appli choisiront donc logiquement celle qui leur offrira les courses les mieux rémunérées. Et celle qui parviendra à en attirer le plus sera gagnante puisqu'elle offrira aux clients les délais d'attente les plus raisonnables. Or en période de grève des transports, l majorité de ceux qui font appel à un VTC cherchent à d'abord à gagner du temps.

Tous les opérateurs d'applis de VTC que nous avons contacté, Uber, Kapten, Bolt et Marcel, nous ont confirmé qu'ils n'ont pas le choix. "Si la tarification dynamique n’est pas activée en période de pic, les temps d’attente augmentent de manière exponentielle et le nombre de courses effectuées chute radicalement", nous explique une porte-parole d'Uber. "A New York, en 2014, pendant la nuit du Nouvel An, notre algorithme n’a pas fonctionné pendant 26 minutes. Les demandes de courses ont explosé et seulement 25% des courses ont pu être traitées".

Des prix multipliés par trois ou plus

Et...

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :

A lire aussi