Grève dans les transports : "Sortons de l'affrontement stérile" entre gouvernement et syndicats, lance le président de la Fnaut Ile-de-France

franceinfo

"On ne peut pas se permettre de faire encore durer ce mouvement des jours et des jours", estime Marc Pélissier, le président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) Ile-de-France sur franceinfo, mardi 10 décembre au sixième jour de grève dans les transports.


>> Suivez notre direct sur la grève des transports et la journée de mobilisation, mardi 10 décembre

"Sortons de l'affrontement stérile" entre gouvernement et syndicats, plaide Marc Pélissier, alors qu'Edouard Philippe doit dévoiler les détails de la réforme des retraites mercredi. "Les quelques trains qui circulent sont une bouée de sauvetage malgré tout, [mais] il faut bien reconnaitre qu'il y a de plus en plus d'énervement avec le temps qui passe", affirme le président de la Fnaut.

franceinfo : La situation est-elle intenable pour les Franciliens ?

Marc Pélissier : La situation est de plus en plus compliquée. On a bien vu que les Franciliens peuvent s'adapter un jour ou deux, comme la semaine dernière, mais désormais ils doivent aller à leur travail, à leurs rendez-vous médicaux. On se retrouve dans une situation sur les routes et dans les rares trains et métros qui est catastrophique, voire même dangereuse sur les quais des gares.

La SNCF demande d'éviter de prendre les Transilien. Est-ce audible, ce genre de recommandation ?

On comprend que la saturation menace un peu partout, mais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi