Grève dans les transports: les perturbations se prolongeront au-delà du 5 décembre, avertit le gouvernement

Garcin-Berson, Wladimir
/ CHARLES PLATIAU/REUTERS

La ministre Élisabeth Borne ne s’attend pas «à une amélioration significative du trafic vendredi». Les moyens de déplacement alternatifs permettront d’assurer, selon elle, 15% de l’offre de transports en Île-de-France jeudi.

La grève risque de s’inscrire dans la durée. Ce mercredi, à la veille d’une journée de mobilisation qui s’annonce suivie, plusieurs acteurs des transports publics se sont relayés pour commenter les manifestations qui prendront place jeudi. La ministre de la Transition écologique (et des transports), Élisabeth Borne, a notamment précisé qu’on ne pouvait s’attendre «à une amélioration significative du trafic vendredi», au lendemain du premier jour de mobilisation.

» LIRE AUSSI - Grèves: 2,7 millions de journées perdues à la SNCF en dix ans de mouvements sociaux

Sur RTL, la PDG du groupe RATP, Catherine Guillouard, a d’abord tenu à «présenter toutes [ses] excuses» aux usagers des transports publics. L’entreprise, qui a annoncé son «plan de continuité du service» mardi soir, devra faire face à des effectifs réduits. Néanmoins, elle estime être parvenue à limiter la casse, en mettant l’accent sur l’information des voyageurs, d’une part, et la mise en place de solutions comme le déploiement de «600 gilets verts volontaires» pour guider les usagers, ou un «programme inédit de nouvelles mobilités» (VTC, covoiturage, vélos…), qui permettra d’effectuer «500.000 voyages», soit l’équivalent d’une ligne de métro environ sur la journée de jeudi. Soit un dispositif dix fois plus important que la dernière fois qu’il a été déployé, le 13 septembre dernier.

» LIRE AUSSI - EN DIRECT - Grève SNCF et RATP: premières perturbations avant la journée noire du 5 décembre

Grève: «30 % des lignes de métro vont tourner», selon la RATP - Regarder sur Figaro Live

Le groupe s’est «armé» pour faire face à la grève, et rappelle qu’il doit effectuer une «obligation de service minimum». Sa présidente assure qu’elle sera ferme face aux piquets de grève, qui seront stoppés (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Retraites: la CFDT-Cheminots va participer à la grève du 5 décembre 
Grève du 5 décembre: SNCF, RATP, Air France... le trafic et la mobilisation 
Réforme des retraites: «Y a-t-il des adultes dans la salle?» par Bertille Bayart 
Grève du 5 décembre: la France se prépare à un «jeudi noir»... reconductible 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro