Grève: pourquoi les applis de transport ne sont pas toujours fiables

1 / 2

Grève: pourquoi les applis de transport ne sont pas toujours fiables

Lignes de métro totalement fermées ou partiellement avec des stations inaccessibles, trafic des RER, bus et tramways perturbé... Pour y voir plus clair, beaucoup d'usagers se tournent vers des applications de calculs d'itinéraires. Mais sont-elles vraiment efficaces? Pas toujours. 

Qu'elles soient officielles ou commerciales, toutes puisent leurs informations sur les horaires des transports à la même source. Dans la région parisienne, Ile-de-France Mobilités met à disposition des données dites en "open-data" (publiques, réutilisables et sans redevance) pour les RER, les métros, les tramways et les bus, issues des transporteurs.

La difficulté de prendre en compte les perturbations 

Pour se démarquer, les éditeurs d'applications misent sur leurs algorithmes qui, à partir de ces données, tentent de générer l'itinéraire le plus rapide et adapté en fonction d'un certain nombre de paramètres. 

Les applications testées cette semaine par l'AFP affichent toutes les avertissements fournis par l'opérateur régional. En revanche, elles n'en tiennent pas forcément compte dans les itinéraires proposés. Google Maps, par exemple, affiche des arrivées de métro "imminentes" et des dessertes "toutes les trois minutes" pour des lignes pourtant à l'arrêt.

Le site Mappy propose également des itinéraires passant par des lignes non desservies, tout en affichant un avertissement.

"On n'est pas toujours en mesure de contourner les lignes fermées, c'est pour...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi