Grève des pilotes de Kenya Airways: les passagers s’impatientent, le gouvernement menace

© Thomas Mukoya / REUTERS

Deuxième jour de grève dimanche pour les pilotes de Kenya Airways. 56 avions sont restés cloués au sol et 12 000 passagers ont été affectés, selon la compagnie. 500 d'entre eux ont été logés dans des hôtels. Le syndicat des pilotes maintient la grève tant que leurs revendications ne seront pas entendues et ils ont prévenu que le public devrait s'attendre à ce que les annulations de vols se poursuivent. Ils exigent, entre autres, le retour de la contribution de la compagnie à leur fonds de pension, suspendue au début de la pandémie de Covid-19.

Avec notre correspondante à Nairobi, Albane Thirouard

Pour le deuxième jour de grève, Kenya Airways a mis en place une tente à l’aéroport pour accueillir les passagers dont les vols ont été annulés.

Joel attend depuis plusieurs heures pour obtenir sa réservation d’hôtel. Ce Burundais devait décoller pour Bujumbura à quatre heures du matin dimanche. Il a découvert l’annulation de son vol à l’aéroport. « On m’a réservé un autre vol du Rwanda Air pour demain, mais on ne m’avait pas prévenu, on m’avait même envoyé un mail de check-in ! Il devrait y avoir un minimum de communication, parce qu'on leur donne notre argent, se plaint Joel. On espère au moins le minimum de respect de leur part. Et puis, il n’y avait pas assez de gens pour expliquer la situation, les gens étaient tous frustrés, vraiment… accueil zéro ! »

►À lire aussi : Une grève des pilotes cloue les avions de Kenya Airways au sol


Lire la suite sur RFI