Grève: le patron de la SNCF évalue à 600 millions d'euros le manque à gagner

1 / 2

Grève: le patron de la SNCF évalue à 600 millions d'euros le manque à gagner

La grève qui atteint son trente troisième jour à la SNCF lui a déjà coûté une somme considérable. La grève contre la réforme des retraites, qui perturbe fortement le trafic ferroviaire depuis le 5 décembre, a occasionné un manque à gagner de plus de 600 millions d'euros à la SNCF, a indiqué son patron Jean-Pierre Farandou dans ses voeux aux cheminots ce lundi.

"Nous avons perdu près de 600 millions d'euros, sans compter les dédommagements pour les voyageurs de la vie quotidienne et les chargeurs qui vont quitter le ferroviaire pour repasser à la route", a déclaré Jean-Pierre Farandou dans une vidéo diffusée en interne.

Une perte de 20 millions de recettes par jour

Le 24 décembre dernier, le patron de la SNCF avait déclaré, "nos estimations de perte de 20 millions d’euros de recettes par jour sont de bons ordres de grandeur. Donc, au bout de vingt jours, on est à 400 millions d’euros de chiffre d’affaires qui n’aura pas été réalisé dans la période" dans un entretien au journal Le Monde.

"Les comptes 2019 seront fortement impactés par ce conflit, d’autant plus qu’on n’est pas encore au bout du décompte des conséquences économiques" ajoute le président de la SNCF ce lundi. Les pertes commerciales sont en effet loin d'être compensées par les économies en salaires, en électricité et en carburant. S'ajoutent les compensations qu'elle devra verser aux voyageurs et aux régions qui subventionnent les transports...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi