Grève maintenue jeudi pour les salaires de l'électricité et du gaz

© AFP

Les salariés de l'électricité et du gaz  ont décidé de maintenir leur préavis de grève national pour les salaires, une grève reconductible à compter de jeudi, qui pourrait se traduire par des coupures "ciblées", selon la CGT, qui fait partie de l'interfédérale à l'initiative de ce mouvement. La CFE-Energies, la CFDT Chimie-Energie, la FNEM-FO et la FNME-CGT ont décidé d'appeler à une grève nationale pour obtenir une revalorisation de la grille des salaires prenant en compte l'inflation.

Le Maire appelle à les entreprises à augmenter les salaires

"La mobilisation de demain se prépare un peu dans toutes les entreprises", a indiqué à l'AFP Fabrice Coudour, secrétaire fédéral de la FNME-CGT, qui déplore l'absence de rencontre avec les employeurs à ce stade. "Il semblerait que nos employeurs souhaitent rencontrer les organisations syndicales le 20 juin, après les législatives. (...) Il y a un préavis, ils en ont connaissance depuis 15 jours, s'ils ont des choses à nous dire, ils pourraient nous contacter et faire des annonces, là, tout de suite, plutôt que de laisser partir à la grève (...) alors que même le gouvernement dit qu'il faut desserrer la ceinture", a déploré Fabrice Coudour.

>> LIRE AUSSICarburants, gaz, électricité : quelles aides seront prolongées face à l'inflation ?

 

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a notamment appelé les entreprises "qui ont les marges de manœuvre suffisantes" à augmenter les salaires, dans un entretien au Figaro paru mercredi. L...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles