Grève: les syndicats dispersés avant la "journée morte" annoncée pour lundi dans les transports 

1 / 2

Grève: les syndicats dispersés avant la "journée morte" annoncée pour lundi dans les transports 

C'est une date symbolique. Lundi, l'Assemblée nationale débutera l'examen du projet de loi sur la réforme des retraites. À cette occasion, plusieurs syndicats opposés à la mise en place d’un système universel par points appellent à une "journée morte" dans les transports.

À la RATP, le trafic des métro et RER pourrait donc connaître d’importantes perturbations sans pour autant être totalement paralysé comme ce fut le cas au début de la grève le 5 décembre. Et pour cause, les syndicats avancent en ordre dispersé. Si l'Unsa-RATP, SUD RATP, FO et Solidaires appellent à la mobilisation "pour faire entendre la revendication légitime des agents RATP et de tout(e)s les salarié(e)s en lutte, à savoir le retrait" de la réforme, ce n’est pas le cas de la CGT, ni de la CFE-CGC.

Se concentrer sur le 20 février 

Des absents de poids, sachant que la CGT et la CFE-CGC sont respectivement les deuxième et troisième syndicats représentatifs à la RATP. Dans un tract, l’organisation dirigée par Philippe Martinez elle-aussi opposée à la réforme estime que la date du 17 février "n’est pas propice à l’élargissement des luttes et des grèves dans les autres secteurs du pays" et dit préférer se concentrer sur la journée d’action interprofessionnelle prévue le 20 février.

Elle ajoute par ailleurs que "les dissidences internes au sein de l'UNSA-RATP ne doivent pas amener à la division des travailleurs en lutte à la RATP". De son côté,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi