Grève dans l'aérien: l'administration demande d'annuler entre 20 et 30% des vols les 7 et 8 mars

La Direction générale de l'Aviation civile (DGAC) française a demandé jeudi aux compagnies aériennes de renoncer mardi 7 et mercredi 8 mars à une partie de leurs vols à la suite d'un préavis de grève national, relayé par plusieurs syndicats de contrôleurs aériens.

La DGAC a demandé aux compagnies de réduire leur programme de vols de 20% à Paris-Charles-de-Gaulle, et 30% à Paris-Orly, Beauvais, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Marseille, Montpellier, Nice et Toulouse.

Malgré la mise en place d'un service minimum et la réduction préventive du trafic demandée, la DGAC prévoit "des perturbations et des retards", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

L'administration invite les passagers qui le peuvent "à reporter leur voyage et à s’informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l’état de leur vol".

Les perturbations avaient déjà été importantes dans le ciel lors de la mobilisation du 16 février, alors que la DGAC avait demandé des annulations similaires aux compagnies.

Des grèves inopinées des contrôleurs aériens avaient également perturbé les vols début février, sur fond de mobilisation contre la réforme des retraites, bien que leurs syndicats n'aient pas appelé à la grève.

tsz/uh/alc