Une grève des infirmiers peut-elle paralyser Disneyland Paris ?

© Rafael Yaghobzadeh/AP/SIPA

« Mercredi, la direction a dû mobiliser en urgence des pompiers pour maintenir l’activité », déplore à l’AFP Laurent Burazer, élu CFTC au CSE. Disneyland Paris fait en effet face à une grève de ses infirmiers cette semaine, pouvant, si la mobilisation venait à durer, menacer l’ouverture du parc d’attractions en pleine saison estivale. De quoi perturber le fonctionnement de Disneyland Paris, obligé d'aligner un nombre minimal d'employés de ce service de santé pour être autorisé à ouvrir. En milieu de semaine, huit infirmiers se déclaraient grévistes sur les 12 censés travailler.

Les infirmiers épuisés par leur rythme de travail

Or, le nombre minimal de soignants à devoir assurer leur travail est de cinq personnes. « On est passé en dessous du nombre d'infirmiers indispensables pour pouvoir être ouverts », a alerté Laurent Burazer auprès de l’AFP. Mais l’entreprise, qui emploie aussi 200 pompiers, a néanmoins indiqué qu’il a été possible de « couvrir les besoins prévus par le procès-verbal de sécurité ».

Les infirmiers avaient commencé une mobilisation au printemps dernier, avant de remettre ça au début du mois d’août, mercredi et vendredi. La raison : une modification de leur rythme de travail. Jusqu’en 2021, ils bénéficiaient de cinq jours de repos consécutifs tous les quinze jours. Mais désormais, Disneyland a choisi d’espacer davantage leur cycle. Certains infirmiers du parc seraient épuisés. « Avec la nouvelle organisation, ils se sont aperçus qu'ils n'arrivaient pas à ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles