Grève "historique" à l'école : quelles sont les revendications des syndicats?

·1 min de lecture
© Sipa

Certains parlent déjà d'une "grève historique". Tous les syndicats représentatifs de l'Education nationale - enseignants, mais aussi chefs d'établissements, inspecteurs, lycéens, médecins et  infirmières scolaires - ainsi que la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) - appellent ce jeudi à se mobiliser contre le protocole sanitaire. Le SNUipp-FSU, majoritaire dans le premier degré, prévoit déjà plus de 75% de grévistes et plus de la moitié des établissements fermés dans le primaire.

Lire aussi - SONDAGE. Ecoles ouvertes : 66% des Français soutiennent le choix de l'exécutif depuis le début de la pandémie

Le Premier ministre, Jean Castex, a beau avoir assoupli les règles (trois autotests sur cinq jours, et une seule attestation sur l'honneur, seront désormais demandés aux élèves cas contact), le syndicat dénonce "la pagaille monstre créé par les différents protocoles sanitaires" et "le mépris" affiché, selon lui, par le ministre de l'Education. Les collègues du Syndicat national des lycées et collèges (Snalc) rebondissent : "Qu'on arrête de nous dire d'un côté que la situation est très grave, que c'est un raz-de-marée et qu'il faut remettre les masques dans la rue, et de l'autre que chaque nouveau protocole à l'école soit un allègement du précédent."

Parmi les revendications (qui peuvent varier d'un syndicat à l'autre), voici celles qui reviennent :

Ne pas apprendre les changements de protocole au dernier moment et à travers les médias. "Lundi et mardi, nous avo...
Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles