Grève générale en Guadeloupe : « Les tensions vont crescendo. Ça devient très inquiétant » alerte la sénatrice Victoire Jasmin

·2 min de lecture
Demonstration against the health passport Covid 19, Grande-Terre, Guadeloupe - 18 Sep 2021
Demonstration against the health passport Covid 19, Grande-Terre, Guadeloupe - 18 Sep 2021

Le 15 novembre 2021 sonne la fin de l’état d’urgence sanitaire dans la grande majorité des territoires ultramarins. Une date, qui en Guadeloupe, correspond au début d’une grève générale illimitée, lancée par un collectif d’organisations syndicales et citoyennes, contre l’obligation vaccinale des soignants et le passe sanitaire. Et en quatre jours, les tensions n’ont cessé de croître sur l’île au point de pousser le gouvernement à envoyer dans les prochains jours 200 policiers et gendarmes en renfort, comme l’ont indiqué, ce vendredi dans un communiqué commun, les ministres des Outre-mer Sébastien Lecornu et de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Outre le blocage des routes et du CHU de Pointe à Pitre (seules les ambulances sont autorisées à rentrer), la nuit de jeudi a été marquée par plusieurs incendies d’immeubles.

« Les tensions vont crescendo. Ça devient très inquiétant. La population a de plus en plus de difficultés pour accéder aux établissements de santé. On peut comprendre que des gens ne souhaitent pas se faire vacciner. Mais on ne peut pas accepter ces entraves à la liberté d’aller et venir. Je remarque que certains responsables politiques locaux attisent le feu sur les réseaux sociaux. Quel que soit notre bord politique, nous devons apaiser la situation et redonner confiance », s’insurge la sénatrice socialiste de Guadeloupe, Victoire Jasmin qui se risque à parler de « début de guerre civile ».

Si seulement 33 % des Guadeloupéens sont vaccinés (contre 75 % en Métropole), le taux de vaccination du personnel soignant atteint pourtant plus de 85 %. Auditionné le 8 octobre dernier, devant le Sénat, Sébastien Lecornu avait dénoncé « les fake news sur les boucles WhatsApp privées et sur les réseaux sociaux » qui « ont fait un mal épouvantable » dans certains territoires d’Outre-mer.

« Le gouvernement aurait dû faire preuve de pédagogie »

Aux (...) Lire la suite sur Public Sénat

Budget 2022 : la majorité sénatoriale confirme la baisse des impôts de production

Jean-Marc Ayrault : « Je suis effrayé » par les tentatives de réhabilitation de « Pétain et Vichy »

Comment concilier sport et philosophie ? Rencontre entre un champion cycliste et un physicien-philosophe

La commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias se met en place

Budget 2022 : Le Sénat relève le plafond de défiscalisation des pourboires voulu par le gouvernement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles