Grève générale et dialogue bloqué : la crise en Guyane dans une impasse

Libération.fr

Encadré par le collectif les 500 Frères contre la délinquance, le blocage du département s’étend. Un appel à la grève a été lancé à partir de ce lundi, malgré l’arrivée d’une délégation ministérielle.

Une voiture de luxe ouvre le bal. Derrière elle, un bus rempli d’hommes cagoulés qui déclenche les vivats. Le collectif les 500 Frères contre la délinquance casse la baraque partout où il va. Cagoulés, habillés de tee-shirts ornés d’armes à feu et d’une épée, la démarche assurée, ils sont les zapatistes du blocage qui paralyse la Guyane depuis jeudi.

Eux protestent contre l’insécurité qui frappe le département d’outre-mer. En parallèle, un mouvement regroupant salariés grévistes, chefs d’entreprise ou simples citoyens dénonce les «retards structurels en Guyane».Il réclame du gouvernement un plan massif de «rattrapage» «sanitaire, économique, éducatif, sécuritaire, foncier et énergétique». Et a appelé à la grève générale illimitée à partir de ce lundi.

«C’est super les 500 Frères ! Grâce à eux, on va faire des choses pour le social, la santé, la finance, la sécurité. La Guyane va se lever», s’enthousiasme à leur passage une mère de famille présente sur le barrage de Sainte-Rose-de-Lima, une localité arawak à 2 kilomètres de l’aéroport, qui est devenu très calme : les vols depuis Paris n’atterrissent plus «jusqu’à nouvel ordre».

«Oubliés».«Ce sont les enfants du pays qui sont devenus des vedettes, ils remplacent dans les esprits la police, qui ne joue pas son rôle pour protéger les citoyens», analyse un Guyanais présent sur la route du collectif. «Les 500 Frères ne sont pas des leaders. C’est vrai qu’ils s’imposent, mais je crois que leur mérite, c’est d’avoir catalysé les frustrations», estime un de leurs sympathisants. Après avoir fait fermer la mairie, les Frères ont fortement incité les magasins à baisser leur rideau partiellement pour faire de Cayenne «une ville morte».«Ce n’est pas pour faire peur. Mais si ça marche, tant mieux.»

Au rond-point de Sainte-Rose, filtré (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

«Emmanuelli aura réussi ça : réunir pour la dernière fois le PS d’Epinay»
Bayrou ne sera pas candidat aux législatives en juin
A Rennes, le «camion insoumis» de Mélenchon débute son périple à travers la France
Guyane : Mélenchon adresse «un immense salut de solidarité» à la population
France 2 : une intervention à la virgule près

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages