Grève des enseignants : "On s'entasse avec 30 élèves dans des salles minuscules"

·1 min de lecture

Les établissements scolaires, qui restent ouverts pendant le confinement, sont soumis à rude épreuve en raison de l'épidémie de coronavirus. Distanciation physique, port du masque... Il est, selon une partie des enseignants, difficile de faire respecter les gestes barrières. Inquiets, certains ont décidé de se mettre en grève contre l'insuffisance des mesures sanitaires proposées par le ministère de l'Education nationale. Celui-ci estime que 9% des enseignants du primaire et 10% de ceux des collèges et lycées ont bien fait grève ce mardi. Europe 1 est allée à la rencontre de grévistes, à Lyon.

 >> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 10 novembre

Un protocole impossible à appliquer, selon les enseignants

Le coronavirus a dissuadé certains enseignants de venir faire valoir leurs revendications devant le rectorat de l'Académie de Lyon. A peine 200 enseignants étaient sur place, venus dire leur désarroi et leur désarmement face à un protocole sanitaire inadapté à la vie en classe. "On voit de belles images propagées par le ministère, avec des élèves qui sont espacés dans les salles de classe", explique Marie-Laure, enseignante au collège Molière de Lyon. "Cela ne correspond pas à ce que l'on constate. Ce protocole n'est renforcé que sur le papier. On continue de s'entasser avec 30 élèves dans des salles minuscules, avec aucune autre protection que des masques et du gel hydroalcoolique. Nous aimerions réussir à aller travailler sans mettre en d...


Lire la suite sur Europe1