Grève des enseignants: le ministère de l'Intérieur annonce 77.500 personnes dans les rues ce jeudi

·1 min de lecture
Des manifestants contre les multiples protocoles sanitaires dévoilés par l'exécutif le 13 janvier 2022 à Strasbourg. - Patrick Hertzog
Des manifestants contre les multiples protocoles sanitaires dévoilés par l'exécutif le 13 janvier 2022 à Strasbourg. - Patrick Hertzog

Près de 78.000 personnes (77.500), enseignants et autres personnels de l'éducation nationale ont manifesté jeudi en France, dont 8200 à Paris, pour protester contre la valse des protocoles sanitaires liés au Covid-19, selon le ministère de l'Intérieur.

Le ministère a recensé 136 actions dans tout le pays lors de cette journée de grève largement suivie, qui a reçu le soutien des associations de parents d'élèves.

75% de grévistes en primaire selon le premier syndicat

Près de 38,5% des enseignants étaient en grève jeudi dans les écoles maternelles et élémentaires, selon le ministère de l'Education, et 75% selon le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, qui a annoncé une école sur deux fermée et évoqué "une mobilisation historique". Dans les collèges et lycées, 23,7% des enseignants étaient mobilisés, selon le ministère. Le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, a lui avancé le chiffre de 62% de grévistes.

L'ensemble des syndicats de l'Education nationale, rassemblant enseignants mais aussi infirmières, AESH (accompagnants d'élèves en situation de handicap) ou personnels de vie scolaire, rejoints - fait plus rare - par les inspecteurs et chefs d'établissements, ont appelé à cette mobilisation, dénonçant "une pagaille indescriptible" en raison des protocoles sanitaires.

Ils ont été reçus à 18H30, à leur demande, par le Premier ministre Jean Castex au ministère de l'Education, en présence du ministre Jean-Michel Blanquer. Son collègue de la Santé Olivier Véran, tout juste testé positif au Covid, était connecté en visio-conférence.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles