Grève du 5 décembre: seulement 1 train sur 10 sur la ligne Atlantique de la SNCF

Mercredi 4 décembre au matin, l'inquiétude monte en gare de Rennes (Ille-et-Vilaine). "Je suis à cheval sur deux équipes de recherche et on est dispersé un peu partout en France", explique un médecin chercheur, qui a dû adapter son planning. En route pour le salon nautique de Paris, une entrepreneuse redoute des conséquences sur son activité. Ses commerciaux devaient initialement rejoindre Paris jeudi 5 décembre. Il a fallu avancer leur départ d'une journée. "Et on a peur de ne pas avoir de clients", commente-t-elle. "On est obligé d'anticiper" Les commerçants proches de la gare appréhendent aussi les jours à venir. La gérante d'une épicerie a déjà divisé par deux sa production. "On est obligé d'anticiper, parce que les boulangers travaillent la nuit, les pâtissières aussi", rappelle Cécile Heslouin, responsable des ventes de l'Épicerie de Joseph. Si les trains circulaient normalement mercredi 4 décembre au matin, la SNCF annonçait des perturbations dès 19h.