Grève du 5 décembre : le gouvernement se réunit à quatre jours de l'échéance

C'est un vrai paradoxe. 76% des Français sont favorables à la réforme du système des retraites selon le sondage Ifop paru dans le JDD dimanche 1er décembre. Pour autant, ils ne sont que 36% à faire confiance au président Macron et au gouvernement pour opérer cette même réforme. Dans la perspective de la grève des transports, pour ceux qui soutiennent le mouvement social jeudi 5 décembre, le blocage du pays n'est pas le souci, bien au contraire. "Les gens qui vont se retrouver bloqués sur les quais ont intérêt à ce que le mouvement social réussisse, parce qu'eux aussi vont être concernés", assure Adrien Quatennens, député de La France insoumise du Nord. "Il faut clarifier les choses" Côté gouvernement, cette réforme se fera jure Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, avant de préciser dans le JDD que "le texte n'est pas encore écrit", et de noter qu'il n'a pas encore lu de "version de travail". Le président du Sénat demande de la clarté. "Nous sommes dans l'opacité la plus totale. Qui comprend quelque chose ? Il faut clarifier les choses. Il faut un texte et pouvoir engager un vrai dialogue", indique Gérard Larcher (LR) au micro du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI. Édouard Philippe présidera dimanche 1er décembre un séminaire gouvernemental pour préparer ses ministres avant le début du conflit.