Grève du 5 décembre : le service minimum en question

Jeudi 5 décembre sera une journée noire sur le réseau de transports. La SNCF a d'ores et déjà annoncé que seulement 1 train sur 10 sera assuré. "La loi de 2007 ne garantit aucun service minimum. Elle n'oblige pas les entreprises a faire circuler des trains ou des métros, aucune réquisition de personnel n'est non plus autorisée", détaille la journaliste Sophie Lanson, depuis la gare Saint-Lazare à Paris. La SNCF devra dédommager les usagers en Île-de-France En revanche, les transporteurs ont l'obligation de prévoir un plan adapté et d'en informer les voyageurs 24 heures avant le début du mouvement. "Problème : les agents grévistes peuvent changer d'avis jusqu'à la veille du mouvement, il est donc souvent trop tard pour reprogrammer des trains", poursuit la journaliste. Mais en Île-de-France, la SCNF est sous contrat avec l'autorité régulatrice des transports. Elle doit donc assurer au moins 1 train sur 3 ou dédommager les clients concernés.