Grève du 5 décembre : ils veulent faire plier le gouvernement comme en 1995

En 1995, il avait manifesté contre la réforme des retraites annoncée par Alain Juppé. Jeudi 5 décembre, Laurent Vinciguerra,chauffeur de bus, va également défiler dans la rue. À l'époque, il s'apprêtait à participer à son premier mouvement social, sans savoir qu'il allait marquer l'histoire syndicale. Pour ce nouveau combat, les images de la victoire de 1995 sont dans tous les esprits.

1 bus sur 3 à Paris Durant l'hiver, les grèves paralysent le pays pendant trois semaines et le gouvernement d'Alain Juppé finit par renoncer. Près de vingt-cinq ans plus tard, si Laurent Vinciguerra retourne dans la rue, c'est parce qu'il espère la même mobilisation. "Quand la grève est dure, oui ils sont en panique. Et là, je crois que c'est ce qui va arriver cette année", estime le conducteur de bus à propos des membres de l'exécutif. Jeudi 5 décembre, il ne prendra pas le volant. 1 bus sur 3 devrait circuler à Paris.