Grève du 5 décembre : droits et devoirs des salariés en entreprise

Les salariés doivent prendre leurs dispositions. C'est ce qui est prévu lorsqu'une grève est annoncée en amont, comme celle du jeudi 5 décembre. "Dans le Code du travail, la seule excuse valable pour ne pas se rendre à son entreprise, c'est le cas de force majeure, comme un accident ou de graves intempéries", indique la journaliste Sandrine Aramon sur le plateau du 12/13. Certains ont d'ores et déjà anticipé et posé une journée de RTT.

Se mettre d'accord entre salariés et patrons Concernant le télétravail, salariés et patrons ont tout intérêt à se mettre d'accord, bien que la direction ne soit pas contrainte à mettre en place un tel dispositif. "Si votre patron manque de souplesse, la sanction sera proportionnelle. Exemple : si vous arrivez avec trois heures de retard, vous serez redevable de ces trois heures. Une retenue sur salaire est légale", poursuit la journaliste. Enfin, en cas de grève répétée et de retards multiples, l'employeur peut prononcer une sanction allant jusqu'au licenciement.