Grève contre la réforme des retraites: le dénouement est-il proche?

1 / 2

Après 45 jours de grèves, la popularité des syndicats baisse

Alors que les organisations syndicales appellent de nouveau à battre le pavé à Paris et dans toute la France pour cette 38e journée de grève, le Premier ministre Edouard Philippe s'est engagé à adresser ce samedi aux organisations syndicales et patronales "par écrit des propositions concrètes" qui pourraient former "la base d'un compromis".

Pendant ce temps, les défilés devraient se multiplier à Paris - 13h30 de Nation à République - et en régions, à l'appel de l'intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires et organisations de jeunesse), qui n'entend pas relâcher la pression pour obtenir le retrait du projet.

Le gouvernement attendu sur l'âge pivot

Le gouvernement est très attendu sur l'âge pivot ou "âge d'équilibre", auquel s'oppose catégoriquement la CFDT. L'appui du premier syndicat de France, favorable à un régime universel par points, semble indispensable pour sortir de 5 semaines d'impasse.

"C'est une mesure aveugle qui n'a pas lieu d'être dans le projet de loi", a redit vendredi à sa sortie de Matignon Laurent Berger, le patron de la CFDT, notant toutefois "une volonté d'ouverture" de la part du Premier ministre.

Cet âge d'équilibre, qui doit progressivement inciter les Français à partir à 64 ans en 2027, sous peine de se voir infliger un malus, figure 39 fois dans le projet de loi transmis tard jeudi soir aux partenaires sociaux. Vendredi, pour la première fois, le gouvernement a communiqué son estimation des...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi