Grève pour le climat : succès dans le monde, essoufflement en France

·1 min de lecture
Des jeunes manifestent pour le climat, ici à Glasgow.
Des jeunes manifestent pour le climat, ici à Glasgow.

« La terre a la fièvre », « Il s?agit de notre avenir », ou encore « Vote », pouvait-on lire sur les pancartes agitées par la foule berlinoise. Dans celle-ci, on compte une majorité d?adolescents, mais également des familles avec des enfants. Ce vendredi, ils ont répondu à l?appel de Greta Thunberg et ont refusé d?aller en cours ou de travailler, afin de protester contre l?inaction des dirigeants mondiaux face au réchauffement climatique. Née en 2018, la « grève pour le climat » continue de porter ses fruits. « Stop au charbon », proclame une autre pancarte. L?Allemagne a en effet de plus en plus recours aux centrales à charbon (particulièrement polluantes en CO2) à la suite de sa décision de sortir progressivement du nucléaire.

Cette manifestation est d?autant plus opportune que l?Allemagne s?apprête à élire son prochain chancelier le 26 septembre. « Nous devons voter et vous devez voter. Mais n?oubliez pas que le vote seul ne suffira pas », déclare Greta Thunberg devant la foule rassemblée devant le Bundestag, le Parlement allemand. « Nous devons continuer à descendre dans la rue et à exiger de nos dirigeants qu?ils prennent des mesures concrètes en faveur du climat », ajoute-t-elle, affirmant que « les partis politiques n?en font pas assez ».

« Incroyable, 100 000 personnes dans les rues de Berlin aujourd?hui ! J?en perds mes mots. Le pouvoir au peuple. », se réjouit Luisa Neubauer, responsable allemande du collectif Youth for Climate.

Grève pour le cl [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles