Grève du 5 décembre : le télétravail pour éviter la galère des transports

Par Thibaut Déléaz

Un quart des salariés pratiquent déjà le télétravail (photo d'illustration).

Travailler à distance pourrait permettre aux salariés d'éviter la cohue dans les transports pendant la grève. Mais toutes les entreprises ne sont pas prêtes.


Lorsque l'on évoque la grande grève qui se profile ce jeudi 5 décembre, l'année 1995 est dans toutes les têtes. Il y a 24 ans, le projet de réforme de la Sécurité sociale d'Alain Juppé, alors Premier ministre, avait fait descendre des centaines de milliers de personnes dans la rue et provoqué une paralysie des transports pendant plusieurs semaines. En Île-de-France, le gouvernement avait fini par mettre sur pied un réseau de bus de substitution, pris d'assaut par les salariés tentant désespérément de se rendre sur leur lieu de travail.

Jeudi, le blocage dans les transports s'annonce tout aussi important, d'autant plus qu'il pourrait durer. Mais, depuis 1995, Internet est arrivé et certains salariés, notamment ceux qui travaillent dans des bureaux, disposent désormais d'une arme redoutable qui ne les oblige plus à braver l'épreuve de la grève dans les transports : le télétravail. Entre 2017 et 2018, il a bondi de 20 %, selon une étude de Malakoff Médéric Humanis. Il a d'ailleurs fait ses preuves lors de la grève de la RATP en septembre dernier : alors que le métro de Paris était quasiment à l'arrêt, on n'avait pas assisté à un engorgement des quelques lignes ouvertes.

Lire aussi L'art de télétravailler stylé

Un quart des salariés ont déjà recours au télétravail

Un atout dont le gouvernement est bien conscient. Depuis fin novembre, soucieux de montrer que, selon lui, ce mouvement de contestation ne va pas paralyser le pays tant que cela, il joue à fond la carte du télétravail. « Je dis aux chefs d'entreprise d'être compréhensifs avec leurs salariés, a lancé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, dans le Le Grand Rendez-vous  » Europe 1-CNews-Les Échos. Aujourd'hui, il y a des formes de travail à distance. Il ne faut pas, ce jour-là, demander aux (...) Lire la suite sur LePoint.fr

Réforme des retraites : la délicate transition vers le régime universel
Retraites : les petits arrangements de la CGT avec la réalité
Automobile et grève : entre conducteurs résignés, enragés ou non concernés
À Aulnay, un molosse défraye la rubrique des chiens écrasés
Recevez la newsletter Le Point.fr