Grève du 5 décembre : le PS et le RN défileront-ils vraiment "côte à côte"?

Dans les colonnes du JDD ce week-end, Gérald Darmanin pointait dimanche "un événement historique". "C'est la première fois de l'Histoire que le FN et le PS manifesteront côte à côte." Un élément repris par Stanislas Guerini, délégué général de LREM, ou encore Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, deux anciens du Parti socialiste. "Nos oppositions se servent de cette manifestation à des fins politiciennes uniquement pour se mobiliser contre le gouvernement, pour tenter de faire converger toutes les colères et prendre leur revanche sur l'élection de 2017", précise-t-on dans l’entourage de Stanislas Guerini. 

Lire aussi - Grève du 5 décembre : la gauche défile, la droite critique

Olivier Faure, Premier secrétaire du PS, n’a pas tardé à réagir, avec colère. "Il faudrait qu'ils arrêtent de nous ressortir la même rengaine à chaque fois, à chaque élection, maintenant à chaque manifestation, ils vont nous sortir le Front national, c'est l'argument ultime". "Chacun sait ici que s'il y a bien quelqu'un qui ne partagera jamais les idées du Front national, c'est bien moi, a-t-il ajouté. Je trouve ça extraordinaire de la part de gens qui ont, eux, depuis deux ans et demi, étaient de toutes les abjections sur le sujet migratoire."

Un engagement nuancé

S'il est vrai que le Parti socialiste et le Rassemblement national soutiennent rarement les mêmes mobilisations, on peut noter une exagération sur le "côte à côte" et l'engagement des partis. Le PS a bien voté une résolution à l’unanimi...


Lire la suite sur LeJDD