Grève du 5 décembre : Pourquoi la mobilisation qui s’annonce semble différente de celle de 1995

Oihana Gabriel

COMPARAISON - A la veille de la grève reconductible qui s’annonce très suivie, 20 Minutes passe en revue les différences du mouvement avec celui de 1995

Et si ça repartait comme en 1995 ? Dans les conversations privées comme dans les médias revient de plus en plus l’évocation de cette grande mobilisation sociale de l’ère Juppé. Trois semaines de marche dans le froid, d’embouteillages monstres, de France à l’arrêt, de manifestations contre la réforme des retraites… Si certains parallèles sautent aux yeux, en réalité beaucoup de différences sont à noter entre les deux contextes politiques, sociaux et syndicaux.

Plus de possibilités pratiques

D’abord, détail de taille, la France a eu le temps cette fois-ci d’anticiper et de s’organiser. Depuis plus d’un mois, la SNCF et la RATP avaient annoncé une grève reconductible à partir du 5 décembre. En 1995, le plan Juppé est présenté le 14 novembre et les manifestations débutent le 24 novembre. Par ailleurs, le souvenir (pour certains !) de cette grève de trois semaines de 1995 en a motivé plus d’un à prendre les devants. Certaines administrations, hôpitaux, entreprises ont ainsi incité leurs collaborateurs à Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Grève du 5 décembre : Le mouvement peut-il durer dans le temps ?
Grève du 5 décembre : 245 rassemblements ou manifestations déclarées à travers la France
VIDEO. Comment les autorités sanitaires se préparent à la grève du 5 décembre
Grève du 5 décembre : Jean-Michel Blanquer annonce 55 % de grévistes dans le primaire
Grève du 5 décembre : Les services d’ordre syndicaux « renforcés » pour la manifestation