Grève du 5 décembre : "On n'y croit pas", réagissent des enseignants à une lettre du ministre de l'Education nationale

Valentine Pasquesoone

La lettre est arrivée dans les boîtes mail des quelque 850 000 enseignants de l'Education nationale, mardi 3 décembre. Leur ministre, Jean-Michel Blanquer, a tenu à leur adresser un courrier, afin de "partager le sens du projet de réforme des retraites", et de les rassurer, à la veille d'une mobilisation annoncée massive contre ce projet.


Dans cette lettre, le ministre de l'Education nationale promet à l'ensemble des personnels enseignants "une revalorisation salariale permettant de garantir un même niveau de retraite pour les enseignants que pour des corps équivalents de la fonction publique". Il assure que cette réforme présente, pour l'ensemble des fonctionnaires, "un progrès", du fait d'une cotisation sur l'ensemble de leur rémunération (y compris les primes), et de la prise en compte de la pénibilité dans la fonction publique.

>> Perturbations, manifestations, réactions, trafic... Suivez en direct la grève du 5 décembre et les dernières informations ici

Mais le message, communiqué à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi