Grève du 5 décembre : la Mairie de Paris dénonce les propos « inélégants » de Jean-Michel Blanquer

20 Minutes avec AFP

SERVICE MINIMUM - Jean-Michel Blanquer a déploré, ce mercredi, le manque d’accueil dans les écoles de la capitale jeudi lors de la grève contre la réforme des retraites

La maire de Paris a dénoncé, ce mercredi, les propos « inélégants » du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui a déploré, dans la matinée, le manque d’accueil dans les écoles de la capitale jeudi, lors de la grève contre la réforme des retraites.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo (PS), a fustigé une « tentative de détournement des responsabilités du gouvernement, pour le moins inélégante ». « La réalité des difficultés des Parisiens demain c’est qu’il y a 78 % des enseignants à Paris qui sont grévistes et ils le sont contre une réforme du gouvernement. C’est lui [Jean-Michel Blanquer] qui a un problème, pas nous », a-t-il insisté.

« Au moins 245 écoles seront ouvertes sur 652 »

A la veille d’une grève qui s’annonce très suivie dans l’enseignement, Jean-Michel Blanquer a regretté, ce mercredi matin, que la moiti(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Grève du 5 décembre : Les policiers scientifiques rejoignent le mouvement (et c'est assez rare)
Grève du 5 décembre : Vélos, covoiturage, VTC… Les alternatives aux transports en commun s’attendent à faire le plein
Grève du 5 décembre : Christophe Castaner appelle les syndicats à « chasser » les casseurs des cortèges