Grève du 5 décembre : "Lorsque les choses sont organisées, on est capables de manifester dans ce pays", selon le directeur de la police nationale

franceinfo

Après la mobilisation de jeudi contre la réforme des retraites, Eric Morvan, directeur général de la police nationale, a souligné vendredi 6 décembre sur France Inter que "dans ce pays quand les choses sont organisées, déclarées notamment par des organisations connues qui acceptent de travailler avec les services, on est capables de manifester".

>> Grève du 6 décembre : suivez la situation en direct

"Tout s'est passé comme prévu, c'est à dire que les manifestations ont pu se dérouler dans un calme relatif. Au niveau national, hors Paris, on compte une trentaine de dégradations", a précisé Eric Morvan. Des affrontements ont eu lieu jeudi à Paris entre des black blocs et des forces de l'ordre, 90 personnes ont été interpellées et 70 placées en garde à vue.

"Ces Black Blocs se constituent de manière à la fois très organisée, mais aussi très spontanée. Ils ne sont pas forcément identifiés au tout début ou au moment de la formation des cortèges et, dans un temps très court, ils arrivent à se porter en tête de cortège et a complètement dénaturer le mouvement", a expliqué le directeur de la police.

Eric Morvan n'a en revanche pas voulu commenter les propos de Jean-Luc Mélenchon au sujet du maintien de l'ordre à Paris lors des manifestations dans lesquels il mettait en cause le préfet de police Didier Lallement qui a, selon le leader de La France insoumise, "organisé le désordre et la pagaille (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi