Grève du 5 décembre dans les écoles : "Aucune ville n'a vraiment le temps de se préparer dans un délai si court" pour l'accueil des enfants

franceinfo

Alors que la mobilisation contre la réforme des retraites a lieu jeudi 5 décembre, les enseignants des écoles publiques doivent déclarer dès mardi s'ils feront grève ou non. Si une commune recense moins de 25% de grévistes, l'Etat doit prendre en charge les élèves dans l'école. Si le taux est supérieur, c'est à la commune de gérer l'accueil des enfants. "Aucune ville n'a vraiment le temps de se préparer dans un délai si court", a réagi mardi 3 décembre Agnès Le Brun, maire de Morlaix dans le Finistère et vice-présidente de l'association des maires de France chargée des questions d'éducation. "C'est une course de vitesse, on fait ce qu'on peut dans la limite de nos moyens".

franceinfo : Est-ce que toutes les villes ont le temps de s'organiser d'ici jeudi ?

Agnès Le Brun : La loi indique qu'au-delà de 25% de grévistes, les communes doivent assurer le service minimum qui permet l'accueil des enfants. Le délai est extrêmement court pour s'organiser. Aucune ville n'a vraiment le temps de se préparer dans un délai si court. Les villes et les communes n'auront les informations de l'inspection académique que ce mardi matin. Et pour que l'affichage soit correctement fait, que les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi