Grève à la RATP: les lignes automatisées, bouées de sauvetage des usagers

figaro.fr, Le
À l’heure actuelle, le réseau parisien comprend deux lignes automatisées: la 1, qui relie La Défense à Vincennes et traverse Paris d’est en ouest ; et la 14. / Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Durant les grèves, les lignes automatisées du métro parisien pourraient quand même ressentir les effets de la mobilisation sociale. Explications.

En période de grève, elles sont vues par certains voyageurs comme des navires bravant la tempête: à Paris, les lignes de métro automatisées sont souvent les seules à fonctionner normalement lors des mobilisations sociales. Ce fut notamment le cas lors de la précédente manifestation, le 13 septembre dernier, qui avait fortement perturbé le trafic: ces lignes étaient les seules à fonctionner correctement, alors que les autres accusaient retards et suppressions de trains. C’est à nouveau le cas depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites.

» LIRE AUSSI - EN DIRECT - Retraites: appel à une nouvelle journée de grève et d’actions mardi 10 décembre

À l’heure actuelle, le réseau parisien comprend deux lignes automatisées: la 1, qui relie La Défense à Vincennes et traverse Paris d’est en ouest ; et la 14, qui va de la gare Saint-Lazare à Olympiades, en passant par Châtelet et la gare de Lyon. La 4, quant à elle, est en cours d’automatisation, pour une livraison prévue fin 2022. Plus récemment, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, aussi en charge d’Île-de-France Mobilités, a demandé à la RATP de lancer une étude sur l’automatisation de la ligne 13, en avril dernier.

» LIRE AUSSI - Covoiturage, télétravail, système D: nos conseils pratiques pour survivre à la grève

«Ces lignes ont quand même besoin de personnels, il n’y a pas de conducteur mais il y a des agents de station, et d’autres qui s’occupent de faire rouler les trains au poste de commandement centralisé de la ligne», explique la RATP au Figaro. Ces travailleurs sont appuyés par d’autres agents, chargés de la sécurité, de l’entretien et de la maintenance des lignes et matériels roulants. Une partie de leur travail s’effectue de nuit, lorsque les engins sont au repos. Les lignes automatisées font cependant partie des réseaux (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Réforme des retraites: qui fera grève le 5 décembre? 
Grève RATP: pertubations massives prévues ce vendredi 13 septembre 
Guillaume Pépy: «La SNCF veut être présente dans toutes les mobilités partagées» 
La SNCF va porter plainte après des actes de malveillance 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro