Grève : SNCF, RATP, éducation, raffineries… Les perturbations attendues

La première journée de grève, jeudi 19 janvier, a été très suivie (photo d'illustration).  - Credit:BERTRAND GUAY / AFP
La première journée de grève, jeudi 19 janvier, a été très suivie (photo d'illustration). - Credit:BERTRAND GUAY / AFP

Vers une nouvelle journée de mobilisation massive contre le projet de réforme des retraites du gouvernement ? Après le succès du 19 janvier, les syndicats appellent de nouveau à la grève ce mardi 31 janvier. Un moyen de maintenir la pression sur l'exécutif alors que le texte arrive à l'Assemblée nationale début février.

La première journée de mobilisation avait vu plus d'un million de manifestants battre le pavé dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur – deux millions selon les syndicats – et de nombreuses perturbations dans les transports, l'éducation, l'énergie… C'est bien plus que lors de la précédente tentative de réforme fin 2019 : 806 000 manifestants avaient défilé pour le lancement des hostilités. À quoi faut-il s'attendre ce mardi ? On fait le point.

À LIRE AUSSI« Ça peut craquer » : les états d'âme des macronistes sur les retraites

Transports en commun et train

À la SNCF, la mobilisation avait été très suivie le 19 janvier. Malgré une légère amélioration, le trafic sera à nouveau très fortement perturbé au niveau national, avec à peine un TGV sur trois, quasiment aucun Intercités et deux TER sur dix. En Île-de-France, les lignes Transilien et RER exploitées par la SNCF seront aussi au ralenti, d'un train sur trois à un train sur dix, voire pas du tout sur certaines lignes.

À la RATP, en première ligne car son régime spécial est menacé pour les nouveaux entrants avec la réforme, l'intersyndicale appelle également à la grève. Les perturba [...] Lire la suite