Publicité

Grève des éboueurs à Paris : le seuil des 10 000 tonnes de déchets non ramassés franchi selon la mairie

C'est un nombre symbolique qui vient d'être dépassé. Ce vendredi à la mi-journée pour le douzième jour de grèves des éboueurs à Paris, la barre des 10 000 tonnes de déchets non ramassés a été atteinte selon la mairie.

Bataille politique autour des réquisitions

Après le refus mercredi d'Anne Hidalgo de demander la réquisition d'agents au préfet de police, ce dernier a « requis » jeudi soir « le service de la propreté de la ville » pour évacuer les ordures, a assuré Gérald Darmanin vendredi matin. « Dès aujourd'hui (vendredi), dès ce matin, cette réquisition fonctionne et permet de ramasser ces poubelles », a dit le ministre de l'Intérieur sur RTL.

Pourtant l'entourage d'Anne Hidalgo assure à l'AFP « qu'aucune benne n'est sortie côté public » ce vendredi, en faisant référence aux arrondissements gérés par les agents municipaux (environ la moitié).

À lire aussi Après Paris, la grève des éboueurs s'étend à plusieurs villes

Mais la sortie de crise n'est pas pour tout de suite. Même si moins de 10 % des éboueurs sont en grève, selon la mairie, ils ont le pouvoir « de bloquer tout le ramassage, ou presque, en portant deux types d'actions : bloquer les garages en régie municipale et les centres d'incinération », indique la maire Horizons du Ve arrondissement, Florence Berthout.

Les centres d'incinération toujours bloqués

Et c'est sur ce dernier point que les choses se compliquent. À Ivry-sur-Seine, le plus gros des trois sites d'incinération du Syctom (l'agence métro...


Lire la suite sur LeJDD