Grève des éboueurs à Marseille : les raisons du bras de fer avec la métropole

·1 min de lecture

Les poubelles ont commencé à déborder lundi dans certains secteurs de Marseille où les syndicats ont entamé une nouvelle grève dans le cadre d'un bras de fer autour de leur temps de travail et des 35 heures avec la métropole d'Aix-Marseille-Provence. Les éboueurs protestent contre la décision d'augmenter d'environ trois heures par jour leur temps de travail pour le même salaire, soit 28 jours de plus chaque année. Près du Vieux-Port ou de la gare Saint-Charles, les habitants désespèrent de la situation.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

C'est notamment le cas de Philippe. "C'est dégradant pour la Ville. Entre la chaleur et le nombre d'habitants... D'autant que ça amène des rats, des nuisibles. Ce n'est pas possible on ne peut pas rester comme ça, il faut trouver des solutions", peste-t-il. Ce qui met le feu aux poudres cette fois-ci, c'est une loi applicable sur l'ensemble du territoire au 1er janvier prochain pour un passage du temps de travail aux 35 heures généralisées dans la fonction publique, sauf quand des critères de pénibilité s'appliquent.

Des conditions de travail propres à la Ville

Et c'est précisément là-dessus que portent les négociations, selon le secrétaire général de FO Territoriaux, Patrick Rué. "On n'est pas à Annecy ou Elliant. Les conditions de travail n'ont strictement rien à voir. Vous avez affaire à une partie de la population très difficile. Il suffit de se promener dans les rues de Marseille pour voir l'état dans lequel elles...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles